Devenir joueur de poker régulier : dois-je déclarer mes gains aux impôts ?

Le poker est un jeu de hasard, difficile pour les débutants, mais une fois acquis, on peut devenir un joueur à temps plein. Quoi qu’il en soit, le poker peut nous faire gagner beaucoup d’argent. Certaines personnes peuvent même décider de quitter son travail pour se consacrer au jeu de poker. Le poker est donc une source fructueuse d’argent pour les grands joueurs. Certains jeux comme le PMU, le loto et le poker sont sous la réglementation des conditions fiscales.

Le fisc et le poker

Le poker est un jeu de hasard, il est régi par la fiscalité du poker, mais elle n’est pas vraiment claire. Les grands joueurs de poker affirment que le poker est un jeu d’adresse qui exige des stratégies biens définies. Le petit joueur du poker n’exige pas forcément un paiement du fisc. Les grands joueurs deviennent des joueurs professionnels quand ils deviennent imposables seulement sous deux conditions : quand le gain de jeu est devenu la source de revenus de la personne et quand la principale activité est le poker. Malgré cette position floue, il faut payer un impôt sur les Impôts de Solidarité sur la Fortune ou ISF. Il est donc conseillé de déclarer rapidement l’impôt avant que le fisc ne mette la recherche en place sur le revenu.

Le barème d’imposition

Il faut des conditions pour devenir imposable comme un exercice bien défini de l’activité, le but est de gagner des revenus, et dont le but d’obtenir des revenus récurrents. La déclaration de l’impôt pour un gain jusqu’à 5963 euro est de 0%, de 5963 à 11896 euros le fisc exige 5,5% du gain, de 11897 à 26240 euros il faut 14%, de 26241 à 70830 euros il faut 30%, de 70831 à 149999 euros on exige 41% du gain et pour plus de 150000 euros il faut 45% des revenus. Plus le gain est important, plus il faut payer au fisc. La décision est donc aux joueurs, car la loi est ferme, si on essaye de duper les fiscs, ils vont liquider le gain du joueur avec les pénalisations qui l’accompagnent.

Les solutions conseillées

Tout d’abord, il faut faire le compte, il faut beaucoup de rigueur donc il faut inscrire sur un petit carnet les frais de toutes les dépenses comme le buy-in, les frais de dépense pour le billet d’avion, et le prix de réservations des hôtels. Les relevés bancaires comme les gains et le Bankroll, il faut tenir compte des éventuelles dépenses. Il faut enlever de l’esprit la tentation de l’exil fiscal, il est mieux de transformer en crypto money et faire une devise détaxée.

Poker ouvert, poker fermé : quelles sont les différences ?
Règle de base : les principes qui régissent les “blinds”